« Personne ne ferait de mal à un enfant en situation de handicap. Le handicap le protège ».

« Les enfants en situation de handicap intellectuel ne peuvent pas subir de traumatisme parce qu’ils ne se souviennent pas de ce qui s’est passé. »

« Il n’est pas approprié de parler de sexualité avec des enfants en situation de handicap. Ils ne peuvent pas comprendre et cela ne ferait que leur mettre des idées en tête ».

Idées reçues

Il existe de nombreuses idées reçues concernant les enfants en situation de handicap et les abus sexuels. En tant que thérapeute et éducateur, je pense qu’il est extrêmement important de dissiper les mythes, comme ceux mentionnés ci-dessus, et de commencer à parler ouvertement de la prévalence des abus sexuels sur les enfants en situation de handicap et de leur impact sur les enfants, les familles et la société.

Statistiques

Les statistiques sont alarmantes. Les enfants en situation de handicap sont au moins trois fois plus susceptibles d’être victimes d’abus sexuels que leurs pairs sans handicap. La vulnérabilité augmente pour les enfants en situation de handicap multiple, y compris les troubles de la communication. L’abus est également plus susceptible d’être chronique et continu. Lorsque l’on examine les recherches détaillant les taux de crimes sexuels commis envers les femmes en situation de handicap au cours de leur vie, on constate que les chiffres se situent entre 68 et 83 %. Cela signifie que bien plus de la moitié des femmes en situation de handicap seront des survivantes de violences sexuelles au cours de leur vie. Pour beaucoup de ces femmes, les abus commencent dès l’enfance.

Les raisons

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles les enfants en situation de handicap ont un risque plus élevé d’être abusés. Il s’agit notamment de la nécessité de se faire aider pour les soins personnels (souvent sans avoir le droit de refuser), du désir de s’intégrer et d’être aimé par les autres, de l’incapacité à signaler les abus en raison de difficultés de communication, des limites physiques qui empêchent de s’échapper, de la dépendance vis-à-vis du soignant et de la confiance en celui-ci, du manque d’éducation concernant une sexualité saine et les abus sexuels, et des mythes de la société selon lesquels un handicap les protège des abus sexuels.

Solutions

Que pouvons-nous faire, en tant que parents et éducateurs, pour protéger les enfants en situation de handicap ? Ce qui suit est un aperçu général, mais n’oubliez pas que vous connaissez votre enfant mieux que personne, ainsi que son niveau de développement et ses besoins spécifiques.

01
comprendre les signes
Trauma responses and physical and behavioral signs of abuse are the same for children with and without disabilities. For some children with disabilities, changes may be more difficult to associate with abuse.
02
Enseignez le respect de l'intimité, les limites et le bon toucher y compris le consentement et comment dire non.
Role-play specific situations and work on generalizing it to apply to similar situations.
03
Enseignez le développement sexuel adapté au niveau du développement de l'enfant.
Parents may fear that talking about sex will encourage their children to experiment sexually. However, children with disabilities who have parents that engage in ongoing discussions about healthy sexual development are better prepared to protect themselves from abuse.
04
Donnez aux enfants un vocabulaire suffisant pour signaler les abus.
For those with significant communication needs, this may be through utilizing augmentative and alternative modes of communication.
05
Ne supposez pas que tous les comportements sont liés au handicap au point de les ignorer.
Behavior is a form of communication, and a child’s challenging behaviors may be due to sexual abuse.
06
Si un abus sexuel se produit, signalez-le et demandez de l'aide.
Regardless of type or severity of disabilities, children with disabilities do experience trauma and are negatively impacted by sexual abuse. In fact, children with disabilities are less likely to spontaneously recover from traumatic stress than their typically developing peers. Interventions such as trauma-focused cognitive behavioral therapy, EMDR, play therapy, and parent/child interactive therapy have been successfully used to help children with a range of disabilities.

Les enfants en situation de handicap ne sont pas « à l’abri » des abus sexuels, ils sont encore plus exposés. En suivant les conseils ci-dessus, vous pouvez mieux protéger votre enfant. Ne laissez pas les idées reçues vous dissuader de vous éduquer ou d’éduquer votre enfant.

Dr. Betsy Kanarowski, Ph.D., L.C.S.W. Directrice des Services Cliniques

Betsy Kanarowski

Betsy a plus de 20 ans d’expérience en tant que professionnelle de la santé mentale dédiée au service des femmes, des couples, des enfants et des familles. Elle est titulaire d’un doctorat en éducation spéciale de l’Université de l’Utah, d’une maîtrise en travail social de l’Université de Denver et d’un baccalauréat en travail social de l’Université du Wyoming. Elle est travailleuse sociale clinique agréée (LCSW) et a suivi une formation post-graduée en thérapie sexuelle. Elle aime le plein air, voyage, lecture, et passer du temps avec sa famille et chien ridiculement gâté.

Partager cette publication

Devenez un défenseur. Faites un don aujourd'hui.