Certaines choses augmentent la probabilitéqu’un enfant soit abusé sexuellement. L’une d’entre elles est le manque d’assurance ou la solitude d’un enfant. Les agresseurs peuvent cibler un enfant qu’ils considèrent comme un solitaire ou qui vivent des situations sociales défavorable. Si personne ne prête attention à cet enfant, cela rend l’attention de l’agresseur d’autant plus souhaitable pour le survivant – et dangereuse.

Les enfants qui manquent d’assurance et se sentent seuls sont souvent la cible de harcèlement. Les enfants qui sont harcelés à l’école peuvent également être ciblés par des agresseurs qui les conditionnent, un type spécifique d’agresseur sexuel. Un agresseur qui conditionne un enfant, lui apporte de l’attention, de l’affection, ou tout ce qui lui manque dans la vie de tous les jours. Cette attention sera d’abord amicale, mais s’intensifiera lentement jusqu’à un comportement sexuel.

Un enfant qui a beaucoup d’amis autour de lui n’est pas une cible aussi attrayante qu’un enfant seul. Tout comme un enfant dont les parents sont rarement présents est beaucoup plus attrayant pour un agresseur potentiel qu’un enfant dont les parents s’occupent.

Si un enfant est la cible de harcèlement, il peut être plus enclin à baisser sa garde autour de quelqu’un qui lui manifeste de l’intérêt ou de la sympathie. Dans leur besoin de se sentir proche de quelqu’un, ils peuvent ne pas remarquer les signaux d’alarme qui entourent une relation avec quelqu’un qui, dans d’autres circonstances, les auraient mis mal à l’aise.

Voici trois choses que vous pouvez faire pour aider à protéger votre enfant qui se sent seul ou qui manque d’assurance contre les abus sexuels :

Ce n’est pas toujours possible d’empêcher les abus sexuels de se produire, mais vous pouvez réduire les risques pour votre enfant. Soyez attentif, restez impliqué dans sa vie et informez-vous (ainsi que votre enfant) sur les abus sexuels sur mineurs.

01
Écoutez
Il se peut que votre enfant ne vous explique pas les choses clairement. Il se peut qu'is ne sache pas qu'il est en train d'être conditionné par un agresseur sexuel. Mais si vous créez et cultivez un dialogue ouvert avec votre enfant, vous aurez plus de chances de savoir quand quelque chose ne va pas.
02
Répondez au lieu de réagir
L'une des raisons pour lesquelles certains enfants ne parlent pas à leurs parents de certaines choses est qu'ils ont peur de la réaction que pourraient avoir leur mère et leur père. Si vous entendez quelque chose d'alarmant ou de bouleversant en écoutant votre enfant, donnez-vous un peu de temps pour y répondre au lieu de réagir sur-le-champ. Trop souvent, nos réactions sont exagérées et ne permettent pas de remédier à la situation.
03
Soyez son défenseur
Soyez un véritable soutien pour votre enfant. Si quelque chose ne va pas dans sa vie, vous voulez qu'il sache que vous êtes de son côté.

Partager cette publication

Devenez un défenseur. Faites un don aujourd'hui.