L’enseignement du consentement est un élément important de l’éducation de votre enfant en matière de santé sexuelle. C’est un concept fondamental qui peut être enseigné à tout âge. Cela permet à votre enfant de savoir que son opinion compte et qu’il a le choix. Il apprendra également à respecter les choix des autres en comprenant le concept de consentement.

Vous trouverez ci-dessous cinq aspects importants du consentement que vous devriez enseigner à votre enfant, mais gardez à l’esprit qu’il n’y a pas de meilleur guide que votre exemple. Si vous vivez les choses que vous enseignez, votre enfant est d’autant plus susceptible de les utiliser dans sa propre vie.

Donner sa permission est important.

Il est important de demander et d'accorder la permission, surtout lorsqu'il s'agit de quelque chose comme l'affection physique. C'est le type de leçon qui peut être enseigné à une plus petite échelle (comme être autorisé à donner la permission de laisser quelqu'un emprunter son jouet) et développé au fur et à mesure qu'il grandit.

Il peut changer d'avis.

Il arrive que votre enfant dise "oui", mais qu'il veuille changer d'avis et dire "non" en raison de l'expérience, des émotions, de la peur, etc. qu'il peut avoir. Permettez-lui de changer d'avis. Apprenez-lui aussi à respecter le choix de quelqu'un d'autre qui changerait d'avis. Le consentement n'est pas un "oui" général pour toujours et votre enfant a besoin de comprendre cela.

Permettez-leur de dire "non" aux câlins.

L'une des choses que nous aimons répéter est "ne forcez pas les câlins" lorsque vous parlez avec vos enfants de santé sexuelle. En permettant a votre enfant de donner et de recevoir de l'affection physique à sa guise, vous lui permettez de se rendre compte qu'il a une voix. Permettez-lui de dire non à un câlin ou à un baiser et incitez les autres adultes de sa vie à également respecter les décisions de votre enfant.

Demandez-lui son consentement.

Lorsque vous allez toucher votre enfant ou vous installer dans son espace personnel, entraînez-vous à lui demander si cela lui convient. " Est-ce que je peux te tenir la main ? ", " Est-ce que je peux avoir un câlin ? ", " Est-ce que tu me permets de te brosser les cheveux ? " Ce petit acte peut apprendre à votre enfant qu'il a son mot à dire sur qui le touche, comment il est touché (une étreinte, un baiser, un check) et quand.

Pratiquez devant lui.

Il est important qu'il ait un modèle de consentement à suivre. Montrez-lui que lorsque quelqu'un vous dit "non", vous le respectez. Chaque fois que vous respectez les autres, vous leur enseignez le respect, surtout lorsqu'il s'agit des personnes qui font partie de votre cercle de confiance.

Trop souvent, les enfants, simplement parce qu’ils sont des enfants, ont le sentiment de ne pas avoir leur mot à dire dans ce qui leur arrive. Il y a bien sûr un équilibre entre le fait de permettre à votre enfant de faire ses propres choix et le renforcement des valeurs que vous trouvez importantes.

Il ne s’agit pas de jamais lui dire « non » ou de lui permettre de faire ce qu’il veut, mais de lui indiquer que vous l’avez entendu, même si vous ne pouvez pas lui donner tout ce qu’il veut à ce moment-là. Il y a des moments où vous ne pourrez pas satisfaire tous ses souhaits, mais le fait de lui permettre de pratiquer le consentement contribuera grandement à lui apprendre ce qu’est le consentement dans tous les aspects de sa vie, notamment en ce qui concerne la santé sexuelle. Enseigner le respect fondamental du consentement sous toutes ses formes aidera votre enfant à le comprendre lorsqu’il s’agit de son propre corps et du corps des autres.

Regardez et discutez

Vous voulez démarrer une conversation avec vos enfants sur le consentement ? Regardez cette vidéo de Kid Chats ensemble et discutez du consentement.

Cliquez ici pour d’autres documents de discussion que vous pouvez télécharger gratuitement.

Partager cette publication

Devenez un défenseur. Faites un don aujourd'hui.