De nombreux parents ou gardiens soulèvent souvent les questions relatives aux abus sexuels : « Les enfants abusent-ils sexuellement d’autres enfants ? » et « Cela se passe-t-il vraiment ? » Un fait gênant concernant les abus sexuels sur mineurs est qu’environ 1/3 de toutes les agressions se produisent entre deux jeunes de moins de 18 ans, ce qui signifie que les abus entre mineurs sont une réalité difficile à laquelle il faut faire face.

Qu’est ce que cela signifie les abus sexuels entre enfants ?

Le terme abus sexuels entre enfants est défini comme une activité sexuelle entre enfants qui a lieu sans consentement, sans égalité (mentale, physique ou d’âge), ou à la suite d’une contrainte physique ou émotionnelle. Cela signifie qu’il existe une différence de pouvoir entre les deux enfants, que ce soit en termes d’âge, de taille ou de faculté.

Bien que le traumatisme subi par la victime soit le même que s’il avait été infligé par un adulte, ce type d’abus n’est souvent pas signalé, soit parce que les adultes jugent que ce sont juste des « enfant qui jouent », soit par crainte de ce qui pourrait arriver à l’un des enfants ou aux deux si l’abus était révélé.

La vérité est que les deux enfants ont besoin d’aide dans une situation comme celle-ci. L’enfant abusé a bien entendu besoin de soins appropriés pour éviter le poids du traumatisme de toute une vie que portent tant de survivants d’abus sexuels subis dans l’enfance, ainsi que les symptômes qui l’accompagnent.

L’enfant qui s’est livré à un comportement sexuel nuisible a également besoin d’aide. S’il peut consulter un médecin ou un professionnel de la santé mentale agréé pour l’aider à surmonter ces comportements sexuels inadaptés à son âge, il sera moins enclin à se livrer à nouveau à un comportement sexuel préjudiciable.

Quels sont les faits?

01

Entre 12 et 14 ans, c'est l'âge où un adolescent est le plus susceptible d'adopter des comportements sexuels nuisibles.

Cette tranche d'âge connaît de nombreux changements au début de la puberté, et si l'enfant a une vision faussée du sexe ou a tendance à des comportements sexuels nuisibles, il peut cibler une personne plus jeune, plus petite, ou ayant des limitations cognitives ou physiques.
02

70 % de tous les agresseurs adultes ont entre 1 et 9 victimes.

Cela signifie que si un enfant ou un adolescent agresse un autre enfant ou adolescent, il a besoin d'aide immédiatement, afin de ne pas continuer à en agresser d'autres.

03

Jusqu'à 40 % des enfants qui sont victimes d'abus sexuels sont agressés par des enfants plus âgés ou plus forts.

Il est important de réfléchir aux moyens de protéger votre enfant non seulement contre les abus sexuels, mais aussi de trouver des moyens de le protéger des abus qu'il pourrait commettre envers d'autres enfants.

04

Les délits sexuels sont les crimes les moins susceptibles d'impliquer des étrangers en tant qu'agresseurs.

Cela peut rendre difficile de savoir quoi faire dans cette situation, mais sachez que le fait de le signaler est la meilleure chose que vous puissiez faire pour les DEUX enfants concernés.

05

Les enfants qui révèlent leur abus dans un délai d'un mois ont moins de risques de souffrir de dépression.

Si votre enfant peut parler de l'abus avec vous, il risque moins de souffrir plus tard de dépression liée à l'abus. Croyez-les lorsqu'ils vous parlent ou vous révèlent leurs abus. L'une des choses les plus importantes que vous puissiez faire est d'ÉCOUTER.

Vous pouvez faire bouger les choses

Les abus sexuels peuvent être difficiles à envisager et plus difficiles à aborder, mais il est important de se pencher sur ces questions et de s’informer. Cela vous permettra de réduire le risque que votre enfant soit abusé sexuellement et/ou qu’il adopte des comportements sexuels nuisibles.

Si quelque chose s’est passé et que vous ne savez pas quoi faire, veuillez le signaler afin que les enfants concernés puissent obtenir l’aide dont ils ont besoin.

Partager cette publication

Devenez un défenseur. Faites un don aujourd'hui.