Si vous vous êtes trouvé dans la situation difficile de savoir ou de soupçonner que des abus sexuels se produisent, vous pourriez avoir des questions ou des hésitations au sujet de signaler la violence. Cependant, il est important de signaler ce qui se passe pour que l’abus cesse et que toutes les personnes concernées puissent être mises en contact avec les ressources dont elles ont besoin pour commencer à se rétablir et à guérir.

Nous ne voulons pas minimiser combien il peut être difficile et effrayant d’envisager de signaler un abus sexuel. Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles vous ne souhaitez pas le faire. L’agresseur peut être une personne que vous aimez et à laquelle vous tenez, notamment un membre de votre famille ou même un enfant ou un adolescent. Vous pouvez avoir l’impression que le fait de le signaler vous perturbera et que l’abus ne vous regarde pas. Vous pouvez vous dire que vous devez être absolument certain qu’il s’agit d’un abus avant de le signaler.

Malgré les inquiétudes légitimes que vous pouvez avoir, pensez à ce qui est en jeu pour l’enfant victime d’abus. Les enfants qui subissent un traumatisme tel qu’un abus sexuel peuvent en subir les conséquences pour le reste de leur vie. Vous devez faire tout ce qui est en votre pouvoir pour empêcher ce traumatisme de se produire et, si des abus sexuels ont eu lieu, de se poursuivre. Voici quelques questions pratiques que vous pouvez vous poser sur le signalement aux États-Unis.

À qui dois-je faire rapport?
En général, vous devez faire un rapport aux services de protection de l'enfance (CPS). Leur objectif premier sera d'assurer la sécurité et le bien-être à long terme de l'enfant. Trouvez l' agence spécifique dans votre État à laquelle vous devez vous adresser.
Que se passe-t-il après mon signalement?
Les services de protection de l'enfance (CPS) mèneront une enquête, et parfois les forces de l'ordre apporteront leur aide, en particulier si l'agresseur est susceptible d'avoir des conséquences juridiques. Les enquêtes impliquent souvent une entrevue avec l’enfant.
Mon nom restera-t-il confidentiel?
Dans la plupart des États, vous pouvez faire un signalement anonyme, mais les responsables trouveront utile d'avoir votre nom si vous êtes prêt à le donner. Votre nom devrait rester confidentiel après votre signalement. Les employés des services de protection de l'enfance et des forces de l'ordre ne communiqueront pas d'informations dans le cadre d'une enquête en cours.
L’enfant sera-t-il retiré de la maison?
L’objectif principal des services de protection de l'enfance est d’assurer la sécurité et le bien-être de l’enfant. Retirer l'enfant de son foyer est généralement un dernier recours car cela est très perturbant. La première ligne d'attaque consiste à mettre en place des contrôles et des mesures de protection au sein du foyer pour s'assurer que l'enfant est en sécurité. Un enfant n'est retiré que si les autorités déterminent qu'un adulte ne peut pas assurer une prise en charge et une protection adéquates.
Suis-je légalement tenu de faire une déclaration?
Presque tous les États ont des lois sur le signalement obligatoire qui obligent certaines personnes à signaler tout abus sexuel suspecté ou confirmé. Consultez ces résumés des lois des États pour savoir quelles sont vos obligations.

Il existe d’autres ressources pour vous aider si vous avez encore des questions sur le signalement et si vous avez besoin de soutien tout au long du processus.

Stop it Now: 1-888-PREVENT (888-773-2362).

Childhelp: 1-800-4-A-CHILD (800-422-4453).

Base de données des lois de l’État

Partager cette publication

Devenez un défenseur. Faites un don aujourd'hui.