Savoir quoi faire si votre enfant a été victime d’abus sexuels, répondre à l’abus sexuel d’enfants, apprendre à aider les enfants victimes d’abus et faire face aux conséquences d’un abus sexuel peut être une expérience difficile à vivre en tant que parent. Si vous venez de découvrir que votre enfant a été victimes d’abus sexuels, ou si cela fait un certain temps et de nouveaux éléments font surface, l’une des influences les plus importantes pour le bien-être de votre enfant après un abus est votre capacité de répondre efficacement et d’enseigner à votre enfant à utiliser des techniques d’adaptation sainesau fur et à mesure que de grandes émotions surviendront.

Faire face dans l’instant présent

Voici quelques mesures pratiques que vous pouvez prendre pour faire face à l’instant où vous ressentez des émotions fortes :

  • Respirez

  • Identifiez ce que vous ressentez

  • Bougez

    C'est facile d'oublier de bouger lorsqu'on est soumis à un stress émotionnel car l'énergie et la motivation sont faibles, mais l'énergie émotionnelle refoulée s'améliore lorsqu'elle est dirigée vers une activité physique saine. Que ce soit en courant, en faisant du yoga, en faisant une randonnée en montagne, en soulevant des poids ou en jouant au jardin avec vos enfants, rechargez votre esprit et votre corps en bougeant.

  • Prenez soin de vous

    Cela peut être vraiment tentant de se concentrer uniquement sur les besoins des autres autour de vous, en particulier ceux de votre enfant. Cependant, il est très important que vous vous engagiez chaque jour dans des activités qui vous ressourceront physiquement, spirituellement, mentalement et émotionnellement. Faites une liste d'activités ou de pratiques que vous vous remercierez d'avoir faites plus tard et choisissez une chose à faire chaque jour. Il peut s'agir de quelque chose de relaxant (comme prendre un bain moussant), d'intéressant (comme lire un livre ou développer un passe-temps) ou d'un lien avec la nature (comme regarder les étoiles ou faire une promenade). Quoi qu'il en soit, prenez du temps pour vous.

  • Parlez

  • Concentrez-vous sur l'étape suivante

    Vous n'avez pas à faire toutes les choses à l'instant présent ; concentrez-vous simplement sur l'étape suivante et exécutez-la. Ensuite, passez à l'étape suivante. Pour vous donner du courage, voici un excellent conseil de Mark Schneider, entraîneur de force certifié et médiateur de conflits : « La force est une manifestation de la confiance en soi. Plus vous croyez en ce que vous pouvez faire, plus vous pouvez accéder à ce que vous pouvez faire, et plus vous avez de chances d'atteindre et de dépasser vos limites. La confiance en vos propres capacités est primordiale. » Cette croyance s'applique à la fois à la force physique et à la force émotionnelle. Continuez simplement à croire et à avoir confiance en vous et à franchir ces étapes.

  • Nourrissez l'espoir

    Il peut être difficile de le ressentir maintenant, mais les choses vont s’améliorer. Vous et votre enfant avez peut-être enduré de la peine, de la trahison ou un préjudice, mais la résilience, la force intérieure et la rémission sont des résultantes très courantes des abus sexuels subis dans l'enfance.

Faire face à long terme

Voici des mesures pratiques que vous pouvez prendre pour développer des techniques au fils du temps, permettant de faire face plus efficacement aux émotions lorsqu’elles se présentent. Chaque personne aura besoin d’outils différents pour faire face à différents moments, alors trouvez ce qui fonctionne pour vous.

  • Reformulez les situations pour qu'elles soient moins chargé émotionnellement. Par exemple, au lieu de penser: « Cela va ruiner notre famille », essayez, « Cela peut être difficile, mais ce ne sera pas toujours comme ça. » Notre discours interieur négatif propage des mensonges qui façonnent la façon dont nous nous voyons et dont nous voyons le monde. Heureusement, un discours interieur positif vous aidera à voir le bien qui existe en vous et chez les autres.

  • Donnez-vous la permission de rire ou de sourire en cours de route. Certaines personnes se sentent coupables si elles ont des bons moments pendant une situation difficile, mais parfois cela peut aider à soulager la tension ou donner une nouvelle perspective.

  • Prenez le temps de prendre soin de vous . On ne peut pas tirer de l'eau d'un puits vide, et lorsque vous faites des choses qui montrent que vous prenez soin de vous (par exemple, en faisant de l'exercice, en écoutant une vidéo de relaxation, en réalisant vos principales priorités, etc.), vous montrez à votre enfant des exemples de la façon dont il peut prendre soin de lui-même lorsqu'il en a besoin.

  • Prenez le temps de faire le deuil de vos pertes, et aussi de reconnaître vos gains. Il se peut que vous ressentiez une perte dès que vous découvrez l'abus sexuel de votre enfant, mais ne soyez pas surpris si le chagrin vous frappe à différents moments, y compris à long terme, lorsque vous vous y attendez le moins. C'est tout à fait normal, alors ne vous culpabilisez pas si c'est votre expérience. Admettez-la, accordez-vous un peu de temps pour faire votre deuil, puis reconnaissez le chemin parcouru et continuez à aller de l'avant.

  • Fixez-vous des objectifs familiaux et imaginez à quoi pourrait ressembler le meilleur résultat possible de cette situation difficile pour votre famille. Voulez-vous avoir une évaluation hebdomadaire individuelle ? Voulez-vous réduire le temps passé sur les médias? Voulez-vous dîner ensemble tous les soirs? Voulez-vous économiser pour des vacances à la plage? Fixez des objectifs familiaux spécifiques et travaillez y ensemble, célébrez quand l’un d’eux a été atteint.

  • Montrez votre ESPOIR. Vous êtes le meilleur exemple pour votre enfant pour ce qui est de la gestion des émotions fortes. Vous êtes capable de vous en sortir, et votre enfant aussi. Revenons au Dr Peter Levine qui dit : « Vous pouvez obtenir de l'aide. Vous pouvez être guidé à travers les traumatismes, même s'ils sont profonds et douloureux. Il y a des méthodes, des outils. Sans outils, le traumatisme domine. Avec des outils, nous pouvons commencer à apprivoiser nos traumatismes et à rétablir la bienveillance. »

Utilisez les outils et les techniques mentionnés ici, ainsi que d’autres ressources de Saprea, pour savoir quoi faire si votre enfant est victime d’abus sexuel, comment aider un enfant victime d’abus et comment vous pouvez vous engager fermement sur la voie de la guérison et de la remission.

Partager cette publication

Devenez un défenseur. Faites un don aujourd'hui.